Information
Le Groupe
Présentation
Nos publications
Abonnement
Publicité
Nous contacter
Abonnez vous  |  Contactez nous  |  Le Groupe Forum  |
Accueil > Forum
Forum
Extradition Hissčne Habré
Auteur : Souleymane Guengueng Date :  24-11-2005 ŕ 21:27:53

MESSAGE AU PEUPLE SENEGALAIS ET A TOUS LES HOMMES ET FEMMES EPRIS DE PAIX


Comme introduction ŕ mon message, je voudrais faire mienne la citation de l’écrivain sud-africain, Monsieur André Brink qui disait si justement:

« Une fois dans sa vie, juste une fois, on devrait avoir suffisamment foi en quelque chose, et vouloir se risquer pour ce quelque chose. »

Mirapatches
Advanced metabolic support system!
https://phytonutrition-sante.com/mirapatches-revue/





Pour nous victimes de Hissčne Habré, ce quelque chose, c’est la justice. C’est en la justice que nous croyons, c’est en elle que nous voyons notre guérison et c’est elle qui apportera la solution ŕ nos souffrances. Nous les victimes, les rescapés des tortures, les orphelins et les veuves de ceux qui sont morts et disparus dans les prisons de Habré. C’est grâce ŕ la justice que nous pourrons établir la vérité sur ce qui nous est arrivé et que nous poserons les bases pour de futures réconciliations et pour la réparation, dans la mesure du possible, des torts que nous avons subis.

Depuis le 25 janvier 2000, date ŕ laquelle, nous les victimes, avons déposé plainte devant les juridictions sénégalaises, le monde ne cesse de se contredire soit en voulant analyser le mobile de notre démarche, soit en tentant de défendre l’auteur des crimes. Certains considčrent notre action en justice comme une vengeance et d’autres comme une affaire non juridique mais hautement politique. D’autres encore nous proposent de prendre pour exemple la solution adoptée par l’Afrique du Sud de Nelson Mandela. Selon ces derniers, il s’agirait de la solution la plus ŕ męme de mener ŕ la réunification et ŕ la pacification des cśurs et des esprits et donc au PARDON et la RECONCILIATION.
Aussi un grand nombre de ceux qui expriment publiquement leur opinion s’attaquent aux Organisations nationales et Internationales qui soutiennent et défendent la cause des victimes. D’autres voix qui défendent Hissčne Habré proposent ŕ ses parents et amis au Sénégal de se mobiliser pour contribuer ŕ la réconciliation du peuple tchadien frčre.

CHER PEUPLE SENEGALAIS ET TOUS LES HOMMES ET FEMMES EPRIS DE PAIX, avant de répondre aux arguments mentionnés ci-dessus, permettez-moi de rappeler les paroles prononcées par Hissčne Habré quelques jours avant que n’éclate la guerre contre le Président Félix Malloum, en violation des accords de Khartoum: « les textes législatifs sont conçus par les hommes. Ils peuvent les respecter comme ne pas les respecter ».

Aprčs que nous, les victimes, ayons saisi les juridictions sénégalaises, Hissčne Habré déclarait ŕ la RFI que notre action en justice était en fait orchestrée par la France et la Lybie, pour l’empęcher de reconquérir le pouvoir.








Je lance un défi ŕ toute personne qui devant Dieu essaierait de prouver aux victimes, comme moi, principal initiateur de l’organisation des victimes au Tchad et représentant de ces derničres devant les juridictions sénégalaises, que je fais l’objet de manipulations par des hommes politiques et des organisations internationales.

Du fond de ma cellule, du fond de cette folie, j’avais juré devant Dieu de lutter pour la justice et la vérité si je m’en sortais vivant. Je suis convaincu que si Dieu a préservé ma vie, c’est pour accomplir cette mission, obtenir justice pour les survivants et rendre hommage ŕ la mémoire de ceux qui sont morts et disparus. Et surtout pour que nous, hommes et femmes épris de paix et de justice, puissions dire un jour : plus jamais ça.

Au nom de nos collčgues prisonniers morts et disparus, au nom des veuves et orphelins et au nom des rescapés des tortures, j’adresse ma pričre au Tout Puissant, Dieu de Vérité, qui a bien voulu nous épargner pour que nous puissions lutter et faire savoir au monde entier les souffrances que nous avons endurées dans les prisons de Hissčne Habré et pour que le peuple tchadien sache la vérité. Je L’implore de nous venir en aide pour trouver la solution ŕ toutes nos difficultés et pour que son esprit touche le cśur de tous ceux qui, par leur ignorance ou par malveillance, veulent empęcher que la voix des victimes soit entendue.

FRERES SENEGALAIS, ce message s’adresse ŕ vous et ŕ tous ceux qui parmi vous ont choisi le mensonge, qu’ils soient hommes politiques, juges, journalistes, religieux, ou hommes du peuple, ŕ tous ceux qui ont choisi de mépriser les souffrances de leurs prochains, ŕ tous ceux qui s’acharnent contre la justice, ŕ tous ceux qui de leur propre gré on décidé de protéger un criminel comme Hissčne Habré. Ceux-lŕ, feront le malheur du Sénégal. Ils se cachent derričre la noble notion de la Téranga, la légendaire hospitalité africaine. Mais pour qui nous prennent-ils ? Nous sommes tous Africains et nous savons tous que celui qui protčge un voleur ou un criminel aura les mains couvertes de sang.

Grey Blocker
The end of graying hair!
https://phytonutrition-sante.com/sl/grey-blocker-mnenja/








A Monsieur Eric BAUD, le Français qui prétend connaître le Tchad aprčs y avoir vécu quelques années, et dont l’opinion a été publiée sur le site Alwihdainfo. Qu’il sache que les Tchadiens n’ont que faire des définitions arbitraires Nord/Sud, Chrétiens/Musulmans, définitions fabriquées pour diviser leur peuple. Ils ne veulent que la PAIX et l’UNIFICATION.

Nous aurions pu désespérer ŕ maintes reprises au cours de notre lutte. Mais nous avons toujours gardé ŕ l’esprit qu’il ne tenait qu’ŕ nous et aux efforts de ceux qui nous soutiennent de tracer le chemin qui mčne au jour de vérité.

FRERES SENEGALAIS, justice nous sera rendue, ŕ nous victimes de ce dictateur sanguinaire et au peuple tchadien, le jour oů notre bourreau sera extradé vers la Belgique et jugé devant une cour impartiale.

De grâce, que le Sénégal ait la dignité de se hisser ŕ la hauteur de son image internationale, d’un pays reconnu de par le monde, comme le seul pays d’Afrique oů rčgnent la paix, la justice et le respect des droits de l’homme



Souleymane Guengueng
Vice-Président, Association des Victimes de Crimes et Répressions Politiques au Tchad (AVCRP)

Ajouter
votre avis
Voir la liste
complete
 Avis précédent Avis suivant
Recherche
Dossiers et Analyses
Dossiers
Grands Entretiens
Grands Dossiers
de l'International
Chroniques
Lignes d'horizon
Idées & Opinions
La chronique de
Marie-Angélique Savané
Chronique de Jupiter
Tranche de Vie
Forum |  Recherche |  Archives |  Abonnements |  Contacts |  Crédits |  Plan du site